Disco Salade #2 RDV Place de la Bastille Samedi 31 Mars à partir de 13h

Super initiative ce samedi Place de la Bastille!! N’hésitez pas à venir faire un tour!

Le but : sensibiliser sur le gâchis des légumes à Paris, en passant un moment convivial et festif autour de la confection d’une délicieuse salade à partir des invendus de Rungis.

L’idée : des éplucheurs volontaires + des légumes frais + des épluches légumes + une fanfare endiablée = 2h de convivialité, d’épluchage, d’échange, de laitue et de swing.

Cette manifestation s’inscrit dans le cadre de la Campagne « Libérons les Elections » organisée par une trentaine d’organisations de la société civile française (http://www.liberonsleselections.org/)

Pour participer:  apporter sa bonne humeur ET un épluche légume !

Le Porc Noir de Bigorre

Race très ancienne et répandue jusqu’au XXème siècle dans les Pyrénées centrales, a connu un déclin très rapide du cheptel du au changement de mode de vie et l’industrialisation de l’agriculture après la deuxième guerre mondiale. C’est un cochon dont la peau est fortement pigmentée, les soies sont noires sur toute la longueur, le groin et les onglons sont noirs également, sans aucune tâche.

Lire la suite

Pierre Matayron, pari gagnant

Ancien maquignon, cet éleveur du Gers est aujourd’hui un des ambassadeurs du Porc Noir de Bigorre.

Chez les Matayron, on a le sens paysan. Avec Pierre, cela fait huit générations que cette famille gasconne travaille la terre du petit village de Lasserade, en sublime les richesses et les défend. Pierre débute son activité en tant que maquignon. Mais la crise de la vache folle le conduit à une remise en cause profonde de son travail et de ses envies. Lire la suite

Pic en trois services 3/3

Après avoir reçu en 2007 le titre de « chef de l’année » et celui de chef triplement étoilé, Anne-Sophie Pic a été consacrée en 2011 « Meilleure Femme Chef du Monde »…cela valait sans doute bien un petit détour vers ses fourneaux et vers l’univers de la maison Pic à Valence constitué d’un restaurant gastronomique, d’un bistrot et d’une école de cuisine.

Troisième service – Le restaurant Lire la suite

Avant ceux d’avril, les poissons de mars

S’il est déjà difficile de se retrouver sur les légumes de saison face aux étals qui proposent déjà des fraises, il l’est encore plus sur les poissons.

Les poissons et les crustacés connaissent eux aussi une saisonnalité qui correspond à leur période d’abondance en fonction de leur rythme biologique propre. Alors ce mois-ci faites vous plaisir, en préservant la richesses de nos océans et celui de votre porte-monnaie.

Amateur de bar, profitez-en, nous voilà entrés dans les dernières semaines de dégustation avant son retour en….automne.

Cabillots, turbots, lottes, soles, lieux noirs et carrelets sont à leur apogée.

Les premières langoustines arrivent sur les étals des poissonniers, ainsi que les maquereaux et les merlus.

Enfin côté coquillages et crustacés,  depuis quelques mois, la coquille saint jacques joue les stars et bien sur mars étant un mois en « r » les huitres sont excellentes!

Bon appétit !

L’épicerie locavore

« Une démarche éthique pour des produits de qualité. » Ici : l’épicerie locavore, implantée à Bagnolet en région parisienne, n’a pas volé son slogan. On y trouve des produits bios, mais surtout issus de matières premières franciliennes, avant d’être fabriqués et conditionnés sur le site, dans le pur respect de la philosophie locavore. Le produit phare de la maison : les pâtes artisanales, à partir de céréales bio cultivées en Ile-de-France (blé dur de Seine et Marne), qui transitent ensuite par un meunier installé à 70 km de là. « La traçabilité de nos produits est complète. Entre le champ et chez nous, le blé parcourt 141 km », expliquait au Parisien Roï Hendel, l’un des quatre associés de l’épicerie. Ces pâtes, mais aussi de la farine, de la polenta, des lentilles, du soja et du pois cassé « made in Ile-de-France » sont disponibles dans plusieurs épiceries de Paris. Adresses disponibles sur le site : http://www.lepicerie-locavore.fr .

Pour aller plus loin

Locavore, c’est quoi ?

Le mouvement locavore est celui qui privilégie, la consommation de produits locaux c’est à dire issue de producteurs à moins de 250 km de son lieu d’habitation. Plus largement  il prône les achats de produits frais, de saison, à des producteurs locaux en réduisant les intermédiaires.