Quand un chef parisien et une marque d’emballage alimentaire luttent ensemble contre le gaspillage

Ce mercredi matin, rdv au 150 rue saint Honoré à Louvre Bouteille, le restaurant déjà très reconnu de Cyril Rouquet, pour une opération Save Food organisée par la marque Albal.

« Save Food » est le nom du programme européen contre le gaspillage alimentaire lancé en 2011 par Albal.

Nous sommes une petite vingtaine à suivre ce cours de cuisine un peu particulier puisqu’il aura pour objectif la lutte contre le gaspillage. Cette sensibilisation est loin d’être inutile puisqu’il faut savoir que nous jetons sans en avoir conscience en moyenne 20% des produits frais que nous achetons. Ce chiffre est énorme tant d’un point de vue économique qu’écologique. Apprendre à conserver les aliments c’est « gagner du temps, de l’argent et espacer ses courses ».

Le chef distille ses conseils pour apprendre à bien conserver les aliments. Les trois ennemis de nos aliments sont l’air qui les oxyde, la chaleur – et oui c’est pour ça qu’on a inventé les réfrigérateurs – et l’humidité. Il faut donc les isoler en emballant les produits séparément. Le chef nous conseille aussi de se débarrasser des emballages d’achat qui ne sont pas adaptés à nos réfrigérateurs.

Cyril Rouquet

Cyril Rouquet, révélé lors de l’édition Masterchef 2010, a été l’un des candidats les plus talentueux de cette émission. Fils d’une famille nombreuse de six enfants, dans laquelle la lutte contre le gaspillage s’impose d’elle même il a tout naturellement souhaité pouvoir être acteur dans cette démarche. Par ailleurs, en tant que chef de son restaurant qu’il a ouvert il y a un an, la lutte anti-gaspillage constitue une contrainte à laquelle il doit se soumettre chaque jour afin de concocter des menus de produits extra frais à prix super raisonnables. Enfin, pour Cyril Rouquet au delà de toutes ces considérations, c’est avant tout un acte citoyen.

Les conseils anti-gaspillage de Cyril Rouquet:

  • Établir une liste avant de partir faire les courses et n’acheter que ce dont on a besoin
  • Acheter des produits de saison (on ne le répètera jamais assez) qui seront locaux, cueillis à maturité et beaucoup plus frais
  • Emballer dès le retour des courses les aliments de façon adéquate: les légumes dans des sacs micro-perforés pour éviter qu’ils pourrissent, les viandes individuellement sous film…
  • Essayer d’accommoder les restes et recycler au maximum les pelures, fanes pour faire soupes et bouillons par exemple, les fruits un peu abimés des compotes….
  • Avoir recours au congélateur pour les excédents en évacuant bien l’air et sans oublier de noter la date sur le paquet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>